LE PALUDISME ou MALARIA

Parmi toutes les pathologies que nous allons côtoyer durant notre voyage au travers l’Eurasie, La malaria en est une a laquelle nous portons plus particulièrement attention. De nos précédents voyages, nous nous sommes familiarisés a tout se qu’il fallait mettre en oeuvre afin de se prémunir du palu. Au début, par inconscience, on prend cela un peu a la légère,  jusqu’à ce que je me retrouve a l’hôpital pendant une semaine avec un black out de 48 heures et 41 de fièvre. Apres cela on est tout de suite plus attentif, c’est ce qui me pousse a vous en parler dans cet article.

Les chiffres du paludisme

En 2015, l’OMS a répertorié 212 millions de cas de paludisme pour 490 000 décès, 306 000 décès concernent des enfants de moins de 5 ans. Pour comparer, en 2000, il y avait 262 millions cas pour 839 000 décès. on voit donc une baisse de 20% des cas et 50% de la mortalité, ce qui démontre bien l’importance de la prévention mais surtout l’importance de la réaction et de la prise en charge dés les premiers symptômes.

Les zones impaludées

Paludisme-OMS
Répartition des cas de paludisme dans le monde

 

Le paludisme qu’est-ce que c’est?

Le paludisme ou malaria est une maladie d’origine parasitaire se traduisant par de la fièvre et des troubles digestifs. Elle se transmet à l’Homme essentiellement par la piqûre d’un moustique (la femelle du genre Anophèle ah les femmes!!!) infecté, et plus rarement lors d’une transfusion sanguine ou par transmission mère-enfant pendant la grossesse

il existe plusieurs types de parasites que nous transmettent nos amis les moustiques, 5 exactement voici les 3 principaux:

  • le Falciparum, forme la plus grave, le plus agressif, responsable de la moitié des décès, il est principalement présent en Afrique
  • Le Vivax  (c’est celui que j’ai eu) présent en Asie, en Amérique du sud et un peu en Afrique
  • L’ovale présent en Afrique de l’ouest

Les espèces Vivax et Ovale ont la particularité de pouvoir séjourner dans le foie sous forme inactive, ainsi les symptômes de la maladie peuvent se manifester plusieurs fois dans la vie d’un individu, il est possible de les éradiquer.

Les symptômes

symptomes-palu-300x277

Les symptômes du paludisme apparaissent dans les 9 à 30 jours qui suivent la contamination par la piqûre de moustique. La maladie se manifeste par une fièvre, des maux de tête, des vomissements, des douleurs musculaires et de la fatigue. Dans le cas d’une contamination par le Falciparum sans traitement dans les 24h, le paludisme évolue vers des atteintes plus sévères, souvent mortelles.

Le paludisme, surtout le Falciparum est qualifié de grave lorsqu’un organe vital est atteint, soit d’emblée soit suite à un retard de prise en charge. Les complications sont diverses (détresse respiratoire, insuffisance rénale, coma, convulsions, etc.) et peuvent entraîner des séquelles irréversibles ou le décès. Ce risque de paludisme grave concerne essentiellement les voyageurs et les enfants n’ayant pas encore été infectés.

Diagnostic

Le diagnostic est basé sur la présence des symptômes, l’interrogatoire du patient, a savoir si il a été présent dernièrement dans une zone impaludée, il est confirmé par une analyse de sang au microscope.

il existe un test rapide, qui est proposé en cas de suspicion dans les zones endémiques.

HTB1.dpnJVXXXXcLXXXXq6xXFXXX8

il suffit de déposer une goutte de sang et la lecture se fait. Quand il y a un doute il y a pas de doute, a la moindre apparition d’un des symptômes, nous nous rendrons immédiatement auprès d’un centre de soins afin d’effectuer ce test et lever toute trace de doute.

Traitement

Il existe plusieurs traitement fonction de la zone ou a eu lieu la contamination et de la souche présente dans cette zone. Leur efficacité dépend de la rapidité de prise en charge.

Prévention

C’est la partie la plus importante afin de se prémunir de la contamination. La prévention est de plusieurs ordres, par la lutte contre les moustiques et par la prise d’un traitement préventif.

  • Les moustiques
depositphotos_33577679-stock-photo-anopheles-mosquito
Anophèle femelle

Dans le cadre d’un voyage comme le nôtre, il y a plusieurs mesures a prendre pour éviter les piqûres de moustiques. Dans un premier temps il va falloir éviter de stationner prés de zones d’eau stagnante, lieux de ponte des moustiques et équiper tous les ouvrants du véhicule de moustiquaires, ceci nous permettra d’avoir un intérieur sain sans risques de piqûres durant le sommeil.

sosson_414_camping_car_e_MOUSTIQUAIRE

Ensuite il faut se protéger nous même par l’utilisation de répulsifs. il en existe pour la peau et pour les vêtements (eh oui ils piquent a travers les vêtements aussi!!!), privilégiez leur achat en pharmacie, il faut également bien lire le mode d’emploi afin de maîtriser l’optimisation et la fréquence d’utilisation.

tropique_zone-infestee_enfant_famille_spray-vetement

Enfin pour compléter le dispositif de protection, les moustiques sortent la nuit, il faut donc privilégier une tenue imprégnée de répulsif  longue et couvrante lorsque l’on est dehors.

  • Traitements préventifs

Pour cela avant de se rendre dans une région impaludée il faut impérativement prendre rendez-vous avec un spécialiste en médecine tropicale, chaque situation est différente et seul un professionnel sera en mesure de vous informer correctement et de vous prescrire le bon traitement. En tout état de cause ce traitement vous prémunira des formes graves et donnera des délais supplémentaires a la prise en charge. Il doit être associé aux précautions contre les moustiques et a la réaction dés l’apparition des premiers symptômes.

paludisme
Plaquette récapitulative

 

Pour conclure je dirais qu’il faut être proactif dans la lutte contre le paludisme:

  • connaitre et maîtriser la pathologie
  • anticiper notre présence en zone contaminée et en parler a un médecin spécialisé.
  • pas de piqûres pas de palu!!! et pas que, avec toutes les saloperies que véhiculent les moustiques dengue, zika, chikungunya, fièvre jaune… sus aux moustiques!!!
  • Ne pas laisser de place aux doutes, au moindre symptôme faire un test. Pour cela toujours savoir ou se trouve les centres sur notre trajet.

 

Un instant de vie oui, mais sans moustiques.

 

 

 

4 commentaires sur “LE PALUDISME ou MALARIA

  1. Vu ton passé, je pense que tu maîtrises bien le sujet. Ta petite famille est sous bonne garde. Vivement la suite de votre aventure passionnante.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :