Chimaera, où les flammes éternelles

Chimaera se trouve sur la cote méditerranéenne de la Turquie au Sud de la ville d’Antalaya, à quelques kilomètres de Cirali, petite station balnéaire. Les touristes n’y viennent pas que pour le plaisir du farniente, ils y viennent aussi pour y découvrir un site exceptionnel et atypique, Chimaera.

Chimaera c’est une petite pente rocailleuse de 100m sur 50m qui surplombe des ruines datant de la période grec. Cette petite pente est parsemée de petits foyers permanents d’où surgissent des flammes de tailles plus ou moins importantes rendant du plus bel effet. La flambée est semblable à celle d’une cheminée éthanol, où on a l’impression que ce sont les cailloux qui brûlent. Tout de suite on se demande comment cela se produit et surtout pourquoi depuis si longtemps, au vue de la fréquentation antique du site. Poche de méthane en sous-sol qui disent sur la toile, mais qui tient le briquet ? Non laissons la science de côté, est rapprochons nous plutôt du mythe qui berce ce site.

Quand on arrive à l’entrée du site on tombe sur un grand panneau représentant un guerrier, un cheval ailé et une drôle de bestiole, la Chimère. C’est une créature fantastique malfaisante de la mythologie grecque, ayant la tête et le poitrail d’un lion, le ventre d’une chèvre et la queue d’un serpent, élevée par le roi de Carie dans l’actuelle région de Bodrum, Sud Est de la Turquie, elle terrorise tous les lieux alentours, crachant des flammes et dévorant tous les êtres humains se trouvant sur sa route. Bellérophon, fils de Poséidon se mis en quête de tuer la bête, chevauchant Pégase,  le cheval ailé, il ensevelit la chimère dans les profondeurs de la terre. Tentant toujours de s’évader, les flammes de Chimaera seraient la triste manifestation de son dépit.

C’est quand même plus sympa que la cheminée à l’éthanol, même si j’ai un autre souvenir de la fin de la chimère, qui d’après mes souvenirs aurait trépassée par l’intermédiaire de flèches de plombs. Peu importe, sur place à côté des flammes et face aux ruines grecques on rentre dans le jeu. Les enfants ont pris très au sérieux le mythe posant nombres de questions rendant la ballade trépidante voir même un peu inquiétante pour Evan.

Nous nous sommes garés avec le camping-car sur le parking dédié au site, en milieu d’après-midi. Il est conseillé d’aller voir les flammes en début de soirée afin de profiter de la magie lieu. Nous préparons donc les sandwichs, prenons les marshmallows et à 17h30 attaquons la montée. Nous grimpons pendant un kilomètre puis arrivons une demi-heure plus tard. Peu de monte sur place nous en profitons pour explorer les ruines, petit cours d’alphabet grec pour Léane aidée par une pierre gravée perdue au milieu d’autres.

Nous faisons le tour des différents foyers, intrigués, pour les parents, par les causes du phénomène et pour les enfants par la profondeur où se trouve la bête! (si jamais elle arrivait à s’évader !!!) nous nous installons en face de trois foyers et mangeons notre repas puis faisons griller les deux paquets de marshmallows.

Nous étions seuls sur le site jusqu’à l’ouverture des paquets de bonbons. A partir de 19h30 invasion internationale du site, fini la tranquillité, nous laissons notre place et redescendons au camping-car sans attendre la tombée de la nuit. Nous dormirons tranquillement dans le camping-car sur le parking.

Les enfants ont tous remerciés la bête pour la cuisson idéale des marshmallows. La chimère a tout de même obtenu une petite satisfaction en brûlant le sac à Lilou que j’avais malencontreusement posé sur un de ces petits foyers!

Nous n’avons rien payés, chose rarissime en Turquie, ni parking, ni visite (alors qu’il est dit entée payante ? du coup on a, tout de même, pas cherché à payer) Nous avons passé un très bon moment, entre ballade, curiosité, mythe, histoire, de quoi passer un bel instant de vie en famille.

3 commentaires sur “Chimaera, où les flammes éternelles

  1. que de choses nous apprenons, malgré notre age. Félicitations pour ces informations qui nous font attendre avec impatience la prochaine étape.Plein de bisous a vous 5

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :