L’eau en camping-car

L’eau est un élément indispensable, sensible, et consommable, qu’il est important de prendre en compte lorsque l’on voyage sur une longue durée en camping-car. Cela nécessite une consommation raisonnable et raisonnée tout en employant au mieux les capacités que nous offre notre véhicule. Il existe une multitude de manières de procéder, cet article a pour but de vous proposer la nôtre, mûre de nos maintenant trois mois sur la route et de notre traversée des déserts iranien est Turkmène. Notre utilisation de l’eau est en rapport avec notre projet est la composition de notre famille, qui est, je le rappelle, un instant de vie d’une année en camping-car sur les routes de l’Asie, en famille composée de trois jeunes enfants de 8, 6 et 5 ans.


Notre article sera divisé en deux parties, reprenant les deux types d’utilisation de l’eau, l’eau de consommation et l’eau à usage ménager.

L’ eau de consommation

Lors de la première partie de notre voyage nous avons dû traverser différents déserts et subir des températures allant jusqu’à plus de 50 degrés. N’ayant pas l’air conditionné dans notre véhicule, les moments passés sur la route étaient moites, longs et surtout très consommateurs en eau. Notre consommation en eau quotidienne, pour toute la famille, est environ de 10 litres, nous emportons avec nous 50 litres d’eau potable, nous avons donc 5 jours d’autonomie. Grâce à cela nous faisons des cycles de 4 jours entre deux recomplètement afin de ne pas nous retrouver dans des situations critiques où il nous manquerait de l’eau. Malheureusement nous ne trouvons pas de source d’eau potable qui nous permettrait de nous affranchir de l’achat de bouteilles en plastique, nous achetons l’eau en bidon de 5,6 ou 10 litres que nous stockons dans le camping-car, on trouve de l’eau partout, et petite anecdote en Iran, le litre d’eau est plus chère que le litre d’essence. Pour la consommation quotidienne nous avons achetés, à moindre frais un bidon de 20 litres avec une pompe, cela permet aux enfants de pouvoir boire même quand nous roulons, à partir de là, nous remplissons également quelques bouteilles de 1,5L que nous mettons dans notre glacière branchée en 12 volts dans notre soute, nous permettant de disposer d’eau fraîche (très important pour le pastis).


Nous fonctionnons sur le principe de toujours pouvoir faire les choses, de manière, normal idéalement, mais surtout par des moyens dégradés, afin de ne jamais nous retrouver complètement désarmés face à une situation. En cas de pénurie d’eau potable, nous avons avec nous deux solutions efficaces de secours.
Nous avons des purificateurs d’eau, sous deux formes, soit liquide, soit sous forme de cachet. La forme liquide nous permet de pouvoir purifier jusqu’à 1000 litres d’eau, et chaque petite pastille un litre. Après traitement, l’eau est buvable au bout de 30 minutes.


Pour deuxième solution de secours nous avons optés pour un filtre d’eau portable, que nous avons achetés chez Nature et Découvertes. Il se présente sous la forme d’une paille, simple d’utilisation et léger, il permet d’aspirer jusqu’à 1000 L d’eau rendu potable par son système de filtre. C’est assez bluffant, nous l’avons testés dans diverses situations, dans de l’eau sale voir très sale, ils n’en ressort aucune gêne de goût ou de texture. Du coup, lorsque nous partons en randonnée, au lieu de prendre un stock lourd et gênant d’eau, nous privilégions, la paille, beaucoup plus pratique, et toujours pas de diarrhée à l’horizon.

L’eau à usage ménager

Moins vitale mais tout aussi important, cette eau nous permet de réaliser différentes tâches du quotidien qui sont, la douche, les toilettes, la vaisselle, la lessive et la cuisine, l’idéal et de trouver des bivouacs avec un point d’eau, mais ce n’est pas toujours évident, et nécessite donc d’avoir une réserve.

Où est cette eau ?

Nous disposons dans le camping-car d’une cuve de 100 litres qui alimente en eau les sanitaires, douche et toilettes, ainsi que l’évier de la cuisine. Il existe un chauffe-eau mais nous ne l’utilisons pas. Ensuite nous avons un stock d’eau en soute, un bidon de 30 litres les trois bouteilles de 10 litres. Avec tout cela nous tenons en moyenne une semaine, en essayant d’utiliser le moins possible l’eau de la cuve, dédiée en priorité pour les toilettes, et l’eau de cuisson.

Où est-ce qu’ on la trouve ?

Depuis le début de notre périple notamment en turquie et en Iran, nous n’avons eu aucune difficulté à nous procurer de l’eau. En turquie et en Iran, l’eau et ta disposition a même la rue, devant les mosquées ou dans des toilettes publiques. Par la suite au Turkménistan en Ouzbékistan ou encore au Kazakhstan, il est devenu plus compliqué de se procurer de l’eau, nous nous approvisionnons beaucoup plus souvent à partir de l’eau de rivière, sortis des zones désertiques, cela nous convient très bien, à proximité des rivières, c’est là où nous passons nos meilleures bivouacs. Sinon l’opportunisme est également une bonne solutions pour avoir en permanence de l’eau, lorsque nous roulons, en même temps que d’admirer le paysage, les gardons toujours à l’esprit le souci de l’eau et dès que nous voyons la moindre source nous en profitons pour faire le plein.

Comment faisons-nous ?

L’arrosoir est notre outil de prédilection, il permet de remplir tout nos contenants. Lorsque nous parvenons à nous garer près de la source, nous utilisons également un tuyau de 15 mètres avec une prise voleuse, mais cela est très rare. Nous n’avons jamais utilisés l’accès extérieur à la cuve, mais la remplissons directement depuis l’intérieur du camping-car, ce qui est pour nous plus pratique, il faut juste savoir viser, on fait ça généralement le matin, et surtout pas après l’apéro le soir! Nous remplissons de la même manière notre stock en soute.

Comment l’utilisons-nous ?

Notre premier soucis et l’économie, en effet, sans faire attention, nous pourrions consommer cette quantité d’eau en une journée. Nous mettons environ une bonne demi-heure pour faire le plein de l’eau, sans compter le temps quil nous faut pour trouver la source, ce ne serait pas agréable de le faire tous les jours. Pour cela nous avons pris nos petites habitudes, que ce soit pour la vaisselle, la lessive ou même les douches.

La vaisselle

D’un point de vue ustensiles de vaisselle, nous avons apportés de quoi tenir une journée sans avoir à les laver, donc étant 5 dans la famille nous avons tout pris en 10 exemplaires. Nous faisons donc la vaisselle une fois par jour, mais jamais à partir de l’évier du camping-car qui est beaucoup trop petit et contraignant, mais dehors à l’ancienne dans une bassine, on consomme grosso modo 5 litres d’eau à chaque fois. C’est le domaine de prédilection des enfants, ils se sont répartis les tâches, entre celui qui lave, celui qui rince, et celui qui essuie. Cela convient parfaitement aux parents!

Les douches

Une fois de plus notre véhicule a le mérite d’avoir des sanitaires et notamment une douche. Tout comme pour la vaisselle et l’évier de la cuisine, nous évitons de les utiliser, la réserve d’eau y passerait si nous prenions tous les cinq une douche par jour. De plus, nos sanitaires dans le camping-car sont très salissant, exigus et de pas très bonne qualité, la fuite d’eau restant une hantise nous préférons limiter l’utilisation de ceux-ci. Nous nous lavons de manière différente selon le type de bivouac où nous nous trouvons. En ville ou dans des endroits à forte fréquentation, le gant de toilette et notre meilleure ami, nous utilisons la douche que pour nous laver les pieds et les cheveux des filles si besoin. Cela nous rappelle notre enfance derrière l’évier de la salle de bain, trop petit pour se regarder dans la glace, le gant de toilette couleur pastel et un bon savon de Marseille. C’était simple, efficace, économe et ecolo. Lorsque nous bivouaquons la nature, nous nous lavons dehors directement dans une rivière ou alors, nous avons fait l’acquisition d’une douchette avec une pompe qui fonctionne sur 12 volts, plongée directement dans l’arrosoir, tout nu face à des paysages magnifiques, ce sont les meilleurs douches de notre vie !

La lessive

Avant notre départ, nous avons longuement cherchés des solutions pour la lessive. Nous avions étés séduit par la solution de machine à laver à main, qui fonctionnent soit à pédale soit à manivelle, mais malgré nos recherches, nous avons eu la surprise de n’en trouver aucune en France, que ce soit chez des accessoiristes ou sur le bon coin. Les seuls que nous avons trouvés sont sur Internet, souvent plus en stock, et de toute façon pas très abouties. Nous avons ensuite cherchés du côté des machines à laver électriques fonctionnent sur 12 volts, mais là aussi nous n’avons rien trouvé correspondant à nos attentes, trop volumineux, et lavant que 2 à 3 kg de linges à chaque fois, ça ne suffirait même pas à laver notre linge quotidien en une seule fois. Il existe également des solutions intermédiaire comme les sacs étanches et autres, mais cela va bien pour des lessives individuelles et non pour des lessives familiales. Du coup, comme pour la vaisselle, nous utilisons notre bonne vieille bassine et de la lessive et lavons notre linge à la main. Nous le faisons en famille lors de nos bivouacs nature, à peu prés tous les 5 jours selon les activités que nous avons eu, et l’attention qu’ont portés nos enfants à leurs vêtements. Nous consommons environs 15 à 20 litres d’eau par lessive.

Une autre source de consommation d’eau sont les toilettes mais nous ferons un autre article sur notre gestion du pipi et du caca (ça promet !!!). Nous cherchons, au travers la rusticité qu’impose notre voyage, à avoir un regard plus responsable, sur la consommation de l’eau bien sûr, mais surtout sur notre consommation en général. L’eau est précieuse et à un coût, il est sûr que ce voyage nous servira de base, à un nouveau mode consommation, est-ce qu’une grosse douche par jour est nécessaire ? Est-ce que nos matériels électroménager ne consomme t-il pas trop d’eau ? Est-ce qu’ils sont nécessaires ? Pourquoi continuons nous à tirer la chasse d’eau avec la même eau avec laquelle on se douche ? Pourquoi je ne récupère pas l’eau de pluie ? Une chose est sûre c’est que ce voyage ne se limite pas juste à une simple expérience familiale, mais véritablement à une expérience de vie.

L’eau c’est la vie !!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :