Le visa Chinois à Oulan Bator, Sportif !!!!

Si il y a bien une démarche administrative qui nous inquiète, c’est bien le visa Chinois. La Chine est, outre d’être une destination très attendue, est le pays qui nous ouvre la porte pour l’asie du Sud-Est. Sans ce visa nous nous retrouverions désemparés puisque l’autre solution est de mettre le véhicule sur un bateau pour aller en Corée depuis Vladivostok puis, de nouveau de la Corée au Cambodge, cela représente un coût énorme d’environ 8 à 9000 euros, impossible pour nous. Il faut donc impérativement que nous obtenons ce visa si nous ne voulons pas faire demi-tour.

L’agence

Un travail est à faire en amont de la demande de visa. En effet il n’est pas possible de conduire sa propre voiture en Chine sans être accompagné d’un guide. Il existe des agences spécialisées dans ce type de projet. L’agence va s’occupée de nous fournir tous les justificatifs nécessaires à la constitution du dossier de demande de visa. Nous avons demandés des devis, trouvés d’autres voyageurs afin de constituer un groupe et faire baisser les coûts, défini un itinéraire ainsi qu’une durée. Nous nous y sommes pris presque un an à l’avance. Une fois ceci effectué nous recevons les justificatifs et pouvons maintenant se lancer dans la constitution du dossier.

L’ambassade de Chine à Oulan Bator

Nous faisons la demande de visa Chinois à Oulan Bator en Mongolie, ce n’est pas l’endroit idéal car il y a énormément de monde en Mongolie qui prétendent à se visa, notamment en été avec tous les visas étudiants. L’idéal est de le faire un peu en amont, surtout que les relations Chine/Mongolie nous ont semblées ne pas être très amicales. Tout ceci entraîne des démarches compliquées, des agents consulaires peut avenants, et surtout un résultat aléatoire. Certains de notre groupe l’ont fait en Russie et tout s’est très bien passé. Pour nous pas le choix, l’ambassade est facilement accessible nous avons pu garer le camping-car sur un petit parking à 200m de celui-ci.

Problématique

D’autres Familles, dans le même cas de figure que nous, se sont vu refusés leurs visas chinois, la cause serait le fait d’avoir un tampon turc dans leur passeport. Nous ne connaissons pas les relations politiques entre la Turquie et la Chine, mais ce serait assurément un point bloquant. Une chose est sûre, nous prenons cela très au sérieux puisque nous avons également un tampon turc dans nos passeports. D’autres familles, ayant également traversées la Turquie, ont pu avoir leur visa en joignant à leur dossier une lettre attestant que le but de leur voyage en Turquie était exclusivement touristique. La démarche n’est pas tellement officielle et cette lettre est dur à faire passer, mais elle a le mérite de favoriser l’obtention du visa. Cela nous redonne une lueur d’espoir, nous ne sommes, tout de même, pas super confiants et cela nous inquiète fortement.

Le timing

La démarche s’effectue en trois étapes:

Le lundi: La première étape est de récupérer les dossiers en format A3 directement à l’entrée de l’ambassade. C’est un agent de sécurité qui est chargé de donner le nombre de dossier voulu, nous en avons demandé un de plus au cas où on se loupait, il faut venir impérativement le matin entre 9h30 et midi. Nous décrirons ce dossier dans les pièces à fournir.

Le mardi: C’est la journée sportive! C’est le jour où nous devons récupérer un rendez-vous,un voucher, pour pouvoir déposer notre dossier de demande de visa. Comme dit précédemment, beaucoup de personnes prétendent à ce visa et les rendez-vous sont limités à la semaine, il est possible d’avoir des rendez-vous pour le mercredi, le jeudi et le vendredi en matinée, mais pour avoir un rendez-vous dès le lendemain il vaut mieux se lever tôt. L’ambassade ouvre à 9h30 je m’y suis présenté seul un peu avant 5h du matin, il y avait déjà environ 300 personnes dont la plupart avaient campés sur place.

Pas de panique il y a deux files d’attente, une file réservée aux mongoles et une file réservée aux étrangers, pour les 300 personnes présentes, il y avait seulement 5 personnes devant moi dans la file des étrangers, mais ça fait quand même bizarre quand on arrive la tête dans le cul à 5h du matin pour essayer d’être en premier et qu’on voit autant de monde devant l’ambassade. Toute la famille m’a rejoint à 9h, en même temps que la police afin d’essayer de mettre de l’ordre dans tout cela. À 9h30 ouverture des portes deux étrangers rentrent pour cinq mongoles. Une fois rentré, nous sommes guidés jusqu’à un bureau où sont présentes deux secrétaire chargées du contrôle des dossiers, ni bonjour ni sourire ni même le moindre regard, nos dossiers sont contrôlés et on nous indique froidement les corrections à y apporter. En même temps elles nous disent qu’elles ne veulent pas dans le dossier de la lettre justifiant la cause de notre visa turc dans nos passeports. Une fois cela effectué nous demandons à avoir un rendez-vous pour tous les 5 le même jour, ça peut paraître naturel, mais certaines familles se sont retrouvés avec chacun des rendez-vous différents, cela rend la démarche encore un peu plus sportive! Le rendez-vous se présente sous la forme d’un petit carton de la taille d’un carton d’invitation rouge avec, au recto, le tampon officiel de l’ambassade ainsi que l’heure du rendez-vous et au verso, notre nom et prénom écrit par la secrétaire. Nous avons eu tous les 5 un rendez-vous pour le lendemain, soit mercredi, à 9h45.

Le mercredi: C’est le jour du dépôt officiel de la demande de visa, je me présente seul devant l’ambassade pour 7h du matin, ça fait bizarre il y a personne. Je suis rapidement rejoint par un néerlandais qui habite au Laos, une aubaine, c’est également une de nos destinations, si nous obtenons le visa chinois bien sûr. Une queue se forme tranquillement derrière moi, mais vers 8h 30, un groupe de mongoles, que des hommes, se mettent devant mon nez, pile-poil devant la porte en me toisant, avec quelques petits sourires, ce qui a le don de m’agacer fortement. À 9h Aurelie me rejoins avec les enfants et le groupe d’hommes s’en donne à cœur joie à son approche, il n’en faut pas plus pour me faire sortir de mes gonds et même avec la barrière de la langue je pense qu’ils m’ont compris. À 9h30 les portes s’ouvrent et instantanément je fais valoir physiquement mon droit d’être arrivé en premier, considérant que la politesse est un langage international. Nous nous présentons avec nos dossiers devant un guichet où nous retrouvons les mêmes secrétaires que la veille, toujours aussi enjouées, elles refont un contrôle du dossier et comme la veille, nous refuse la lettre pour la Turquie. S’ensuit une joute verbale, afin qu’elles laissent cette lettre dans le dossier, je n’ai jamais autant supplié de ma vie, mais l’enjeu était trop important, j’ai littéralement baisser mon froc, ce ne fut pas un moment agréable, mais cela a eu un résultat positif dans le sens “c’est bon c’est ok, tu me fais chier arrête de me casser les couilles” excusez-moi du terme mais c’est ce qui s’en rapproche le mieux. Une fois les dossiers contrôlés, on nous a demandé quand est-ce que nous voudrions récupérer nos visas, nous avons répondu le lundi suivant, la secrétaire a appelé un homme avec lequel nous devons passer en entretien, Aurélie ne parlent pas anglais, je suis le seul à passer. Rien de compliqué lors de cet entretien les questions concernaient les raisons de notre voyage, si nous avions déjà été à Hong-Kong ou Macao, et d’autres questions anodines. Après cela nous récupérons un document faisant office de facture que nous devons aller régler à la Golomt Bank située à environ 200 m de l’ambassade. Attention si vous désirez régler en carte bleue, vous n’aurez plus vos passeports, il faudra avoir en avec vous une copie ou une photo pour pouvoir effectuer le paiement.

Les documents demandés

  • le dossier de demande de visa, document sous format A3 traduis en anglais, (je vous mets ça version française) toutes les cases sont à remplir et lorsque nous ne sommes pas concernés il faut y écrire N/A. Il faut le remplir à l’encre noire, les ratures ne sont pas admisent, mais le Blanco toléré.
  • la lettre d’invitation de l’agence, elle doit être imprimée en couleur et il doit y figurer tous les renseignements individuels tel que, nom, prénom numéro de passeport, date de naissance, et si vous entrez avec votre propre véhicule, le nom du conducteur, devant être le même que celui sur la carte grise, marque et numéro d’immatriculation. Nous avons reçu une invitation pour toute la famille, il en faut une dans chaque dossier.
  • itinéraire détaillé, comme la lettre d’invitation c’est l’agence qui se charge de nous l’envoyer, nous l’avons reçu sous forme de tableau en deux pages avec l’itinéraire détaillé ainsi que les activités que nous allons faire au jour le jour. Il en faut également un par dossier.
  • photocopie couleur du passeport
  • photocopie couleur du visa mongol avec le tampon d’entrée, ceci dans le but de vérifier que nous ne sommes pas entrés clandestinement en Mongolie
  • une photo d’identité à coller sur le dossier de demande
  • une attestation manuscrite, c’est une lettre que nous devons produire en respectant scrupuleusement le format donné par l’Ambassade, attestant que c’est bien notre premier passeport, ou donnant le cas échéant, le numéro de l’ancien, et stipulant que tous les documents que nous donnons dans notre demande sont bel et bien officiels, que nous n’avons pas mentis, que nous connaissons les risques encourus par la loi bla bla bla, bla bla bla.

Si concerné:

  • lettre manuscrite justifiant notre passage en Turquie, nous avons suivi le même format que la lettre d’attestation, nous avons expliqué notre projet est indiqué que notre voyage avait exclusivement un but touristique.

Délai et prix du visa

Il est possible de demander son visa en express, apparemment il est possible d’avoir une réponse dans la journée, moyennant le double du prix normal. En délai normal, le prix du visa est de 30 dollars par personne. Nous avons déposés nos dossiers le mercredi 14 août 2019 et les avons récupérés le lundi 19 août 2019.

Récupération des visas

L’ambassade ouvre ses portes à compter de 16h30, nous sommes arrivés à 16h00, il y avait déjà une vingtaine de personnes devant nous. Nous sommes entrés à 17h30 et nous nous sommes mis dans la file face au guichet central, sous la surveillance, un peu maniaque, des agents de sécurité Chinois, même les enfants n’avaient pas le droit s’écarter de la file. Nous avons eu le temps d’observer comment cela se passe, on présente sont justificatif de paiement, si il n’y a pas de problème les passeports sont donnés directement avec les visas, sinon il est demander de décaler sur le guichet d’à côté signifiant clairement que c’est mort pour le visa. Sur les 5 personnes qui étaient devant nous, 2 ont décalés. Je crois que je n’ai jamais été autant stressé, nous voulons pas que le voyage s’arrête maintenant, surtout pour cette raison. Nous présentons nos justificatifs de paiement, et la dame, nous tends presque immédiatement nos passeports agrémentés dès précieux visas Chinois, après rapide vérification nous nous précipitons dehors pour laisser éclater notre joie, ravie de ne plus à avoir à remettre les pied dans cet endroit inhospitalié, désagréable et stressant, espérant que cela ne caractérise pas le pays qu’il est censé représenter.

J’espère que cet article servira et préparera mentalement d’autres candidats au visas Chinois. Si j’ai un conseil à donner, faites le ailleurs qu’à Oulan Bator. Pour nous c’est dans la poche, à nous la Chine et ses trésors, un instant de vie continue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :