La cité fortifiée de Pingyao et premier repas à la Chinoise

Après l’effervescence de Pékin, nous voici reparti sur les route en direction de l’ancienne cité fortifiée de Pingyao. Après la démesure et le faste de la cité interdite, lieu des empereurs, nous allons nous plonger dans la Chine plus modeste, plus commerçante et artisanale, plus comme nous.

Histoire

La cité de Pingyao fut un important centre financier sous la dynastie Qing, dernière dynastie régnante, de 1644 à 1912, elle n’a subit que peut de changement depuis lors. De se fait, de nombreuses banques s’y sont développées ainsi que toutes les activités qui y sont associées, notamment marchandes ainsi que l’escorte de transfert de fond. La cité se trouve au milieu d’un important réseau financier entre la Mongolie et le sud de la Chine, les personnels chargés de l’escorte étaient formés sur place aux arts martiaux, on y retrouve encore aujourd’hui des centres d’entraînement. Étant donné l’importance financière que supportait la cité, celle-ci est complètement fortifiée, entourée par de hauts ramparts datant de 1370, du début de la dynastie Ming. Dans ses murs, elle a vu la création des premières banques ainsi que des premiers chèques du pays.

Aujourd’hui

La cité est considérée comme une miraculée de par sa concervation elle a survécu à la guerre et aux effets de la mondialisation , elle est classée au patrimoine mondial de L’UNESCO en 1997 et est jumelée avec la ville de Provins, d’où la forte présence de touristes Français. Sur place on peut découvrir l’architecture typique de la période Ming et Qing dans une atmosphère pittoresque, commercante dans la rue principale et authentique dès qu’on s’y éloigne. On y retrouve aussi un grand nombre d’édifices historiques, inhérents aux activités passées de la ville, résidences, banques, bâtiments administratifs, centres d’entraînement…

Fiche technique

  • 1€ = environ 8 Yuans
  • Parking: on y trouve un grand parking à 300 m de l’entrée de la ville, avec office du tourisme. Très bien pour les camping-car mais sans commodités, possibilité de passer la nuit pour 60 Yuans.
  • Prix: il est possible de se balader dans la cité gratuitement, par contre, il existe un pass de 3 jours pour 150 Yuans permettant de visiter près de 20 monuments et d’accéder aux ramparts.
  • horaires d’ouvertures: cité en libre accès
  • Localisation:Xian de Pingyao, Jinzhong, Shanxi, Chine
  • Sur place: on trouve de tout à Pingyao la rue principale est très touristique.

Notre visite

Nous nous installons sur le parking en milieu de matinée et décidons de partir visiter de suite la cité et ainsi y manger le midi. Nous ne resterons qu’une journée sur place, nous choisissons malheureusement de ne pas prendre le pass de 3 jours, le gazoil et les péages coûtent chères ! Nous achetons pour 3 Yuan un plan de la ville et partons en visite.

La frontière est agréable, on passe d’une ville animée, aux grands boulevards, circulation dense, bruyante, à totalement l’inverse, au calme et au charme, juste en passant sous un porche. Immédiatement donc changement d’atmosphère, nous marchons sur d’anciennes ruelles pavées, bordées de jolis bâtiments d’époque, avec leur structure en bois et leur toit recourbé donnant un rendu pittoresque.

Régulièrement nous passons devant des édifices plus importants, plus imposants, qui nous accueils, en retrait de la rue, par un porche discret puis une magnifique cour, verdoyante et agréable, avec un soin tout particulier apporté aux détails et à la sérénité, ces petits coins de paradis sont malheureusement privés ou inclus dans le pass, cela n’empêche point un petit coup d’œil innocent (ah bon c’est payant ? Désolé et merci c’est chouette !). Au détour d’une ruelle nous tombons presque systématiquement sur des signes majestueux de fortifications, soit les ramparts, soit une tour de guet enjambant fièrement pavés et badauds et imposant dignement autorité et protection.

Vue depuis les remparts
Les remparts vu de l’extérieur

De part est d’autre de la rue principale, on trouve bon nombre de boutiques, restaurants, salon de massage, rivalisant tous d’imagination afin de coller, d’un point de vue décoratif, au style du passé, je n’ai jamais vu un KFC avec cette décoration (malgré tous ses efforts il n’a rien à faire là !), c’est un plaisir de découvrir des artisans, travaillant leur gagne pain directement devant nous avec une concentration inébranlable. Nous nous arrêtons devant un humble restaurant (qui à l’avantage d’avoir les prix affiché, c’est rassurant !) et nous nous essayons pour la première fois à la nourriture Chinoise et surtout à la manière de manger à la Chinoise.

Au restaurant en Chine

Nous nous installons tranquillement, bien entendu personne ne parle anglais heureusement la photo des plats est affichée au mur. Sur la table nous trouvons la vaisselle de base, elle est emballée sous vide, un par personne, on y trouve: une petite assiette (plutôt une soucoupe), un petit bol, une paire de baguette et une cuillère à fond plat (pour le riz). C’est plutôt déconcertant mais bon on se laisse porter.

Nous commandons nos plats, nous en prenons 5 différents afin de goûter à plusieurs choses en précisant avec insistance qu’il ne fallait pas que se soit épicé (je tiens à mon trou de…, nous avions demandé au guide de nous l’écrire en Chinois sur un bout de papier, parce qu’il sont chaud les Chinois avec ça !). Les plats arrivent, nous demandons explications, le serveur s’y plie bien volontier. Alors dans un premier temps, on met du riz dans notre bol à l’aide de la cuillère, ensuite avec les baguette (c’est sportif) on pioche dans le plat, on peut faire soit un détour par une sauce ou par le riz, pour ensuite nous envoyer le tout dans le gosier, en priant qu’ils aient bien compris le côté non épicé. C’est plutôt bon et se mode de fonctionnement est plutôt convivial, surtout lorsque l’on constate de la relation qu’on les enfants avec les baguettes.

Nous repartons tranquillement vers le camping-car, repus, bien décidé à découvrir Pingyao dans une ambiance nocturne, motivé par la présence d’une multitude de lampion rouge suspendus sur les façades.

By night

Nous voici reparti, nous reprenons notre balade, les lampions sont allumés, mais malheureusement les fortifications restent invisibles. Nous sommes un peu déçu par l’aspect visuel nocturne, mais l’ambiance dans la rue principale reste la même. Les enfants sont intrigués par la fish pédicure que nous croisons régulièrement parmi les boutiques, 20 Yuans durée illimité (2.5€) nous nous laissons tenter, c’est rigolo, les enfants ont passés un bon moment.

  • Avis Yoan: pittoresque est la parfaite définition de Pingyao, c’est très agréable et dépaysant de se balader dans ses ruelles, dommage qu’un pass de 3 jours soit proposé, nous aurions aimé pousser la visite, mais je ne vois pas pourquoi payer pour 3 jours.
  • Avis Aurélie: ville atypique, ruelles sympathiques (ça rime) dur les baguettes !!! On sent vraiment l’âme Chinoise comme dans un film.
  • Avis Léane: j’ai vraiment aimé les maisons de chine, c’était impressionnant, les patates elles piquent mais c’était bon, et j’ai aimé mettre mes pieds dans l’eau et que les poissons me mangeaient la peau
  • Avis Lilou: c’était super j’ai adoré
  • Avis Evan: c’était sympathique, au resto c’était bien, j’ai aimé les poissons qui nous mangeaient la peau.

Encore une belle journée en Chine, simplement à flâner dans cette cité pittoresque et très bien conservée, hors du temps sans voiture ni vacarme, un petit coin paisible en famille à ne pas manquer. Prochaine étape l’armée enterrée, nous sommes impatient d’y passer un instant de vie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :