Le barrage des trois gorges, affaire brumeuse.

Après nos bons moments passés à Chengdu entre curiosités naturelles et culinaires, nous voici de nouveau sur la route direction une particularité technique, et pas des moindres, le célèbre barrage des trois gorges, tout simplement le plus productif et le plus grand du monde. C’est rare que nous visitons se genre de site, Aurélie n’est pas convaincue, tout comme six autres familles du groupe, mais les enjeux politiques, économiques, écologiques d’une tel construction dépasse de loin la ligne de béton traversant la rivière et mérite de venir enrichir notre culture générale.

Histoire

L’Idée de construire un barrage sur le fleuve Yangzi Jiang, fleuve le plus long d’Asie (6300 km) n’ est pas récente, elle a été mise sur la table il y a déjà près d’un siècle en 1919, mais les différentes guerres civiles, et les carences en compétence et en technologies n’ont eu fait que de retarder la réalisation du projet. Les nécessités en électricité du pays, l’a décidé à démarrer les travaux suite à la validation du congrès national du peuple le 3 avril 1992. Les travaux sont inaugurés en 1994, ils se sont déroulés sur 3 phases, de 1993 à 1997, les travaux préparatoires dont la dérivation du fleuve, de 1998 à 2003 construction du barrage et mise en eau et de 2004 à 2009 fin de mise en eau et mise en marche des 26 turbines. Les travaux auront donc durés 17 ans.

Chiffres

Voici les chiffres du barrage le plus puissant du monde:
Hauteur : 185m
Longueur : 2309m
Puissance hydroélectrique : l’équivalent de 25 réacteurs nucléaires (nous en avons 58 en France)
Reservoir : il s’étend sur 600 kilomètres, pour une largeur maximum de 1,1 kilomètres.
Coût : 40 milliards d’euros (l’imposition française à rapportée 48 milliards à l’état)
Béton : 27 millions de m3

La visite

Pour pouvoir commencer la visite du barrage des Trois Gorges il faut tout d’abord montrer patte blanche. En effet la zone est très contrôlée, as raison, les conséquences seraient catastrophiques en cas d’attaque ou d’attentat sur un édifice pareil, il y a d’ailleurs des batteries anti-missiles disséminés aux abords du barrage. On commence donc 30 km avant le barrage à faire une demande d’autorisation pour rentrer dans la zone, contrôle de tous les documents personnelle comme véhicule, en échange on nous donne un petit papier jaune à mettre sur le pare-brise. Une fois cela fait et nous pouvons nous diriger vers le parking, avant d’y arriver nous nous sommes tout de même fait contrôlé deux fois par la police et l’armée, heureusement que le guide étais là. Nous nous installons sur le parking pour la nuit.


Le lendemain nous debutons la visite, elle se présente sous la forme d’un circuit à faire en bus, qui dessert 3 sites différents. Nous montons donc dans le bus direction le premier site, il se trouve en surplomb entre l’écluse et le barrage. Nous n’avons pas eu de chance, le jour de la visite le temps était très couvert, ne nous permettant pas de pouvoir observer le barrage dans toute sa grandeur, 2 km 300 de long c’est pas rien. Par contre nous avons pu passer du temps à observer le lent ballet des bateaux dans les dans l’énorme écluse à double sens, et expliquer le fonctionnement aux enfants.

Brumeux !!!
Ça passe !!!!

Il existe deux systèmes pour les bateaux pour pouvoir franchir le barrage, la première l’écluse, et un ascenseur à bateau, c’est d’ailleurs le plus haut du monde. Les deux systèmes permettent aux bateaux de franchir le dénivelé de 185 m que représente le barrage. Pour franchir l’écluse il faut 3h contre 40 minutes pour l’ascenseur à bateaux, limité à 3000 tonnes.

Écluse
L’ascenseur à bateaux le plus haut du monde


Nous décidons d’aller sur le deuxième site à pied, il se trouve en amont du barrage, au niveau de l’ascenseur à bateaux, nous sommes un peu déçu, nous pensions que nous pourrions aller sur le barrage et au moins aller visiter une turbine pour se rendre compte de son fonctionnement, mais cela n’est pas possible nous devrons nous satisfaire que du point de vue, malheureusement boucher que ce soit pour l’enfilade du barrage que pour le panorama autour du réservoir.

2,3 km de béton


Nous reprenons le bus direction le troisième site, qui se trouve en aval du barrage, il nous permet de regarder la façade de béton que forme le barrage malheureusement nous n’aurons pas la chance de voir un lâcher d’eau, impressionnant au vu de la pression des 600 km de retenue d’eau en amont. Sur place il y a un petit mémorial rendant hommage à la prouesse technique et aux travailleurs qui ont oeuvrer à son édification. Selon des chiffres officieux il y aurait eu 100 morts durant les travaux.

Fiche technique:

  • 1€ = environ 8 Yuans
  • Parking: grand parking devant le centre du tourisme, billetterie et départ des bus, possibilité d’y passer la nuit
  • Prix: 50 Yuans par personne, gratuit pour les enfants
  • horaires d’ouvertures: bus 8h30-17h00
  • Localisation :
  • Sur place: des petits commerces un peu partout.

Avis Yoan: La visite du site n’est pas spécialement intéressante elle permet simplement de regarder le barrage des Trois-Gorges et son écluse sous trois facettes différentes. Il n’y a aucun accès à l’aspect technique du site. Pour avoir plus d’information il existe le musée des trois gorges qui se trouve à Chongqing à 500 km. Heureusement une émission de C’est pas sorcier nous a permis de compléter l’instruction avec les enfants. On peut juste dire on connaît les tenants et les aboutissants d’un tel barrage et on l’a vu de nos propres yeux et ça se limite à ça.
Avis Aurélie : je n’ai pas trouvé cela intéressant, j’aurais aimé voir l’intérieur, j’ai eu l’impression de regarder un mur.
Avis Léane : les engins de construction son super grand, les bateaux géants qui passaient dans l’écluse, papa m’a bien expliqué.
Avis Lilou : les bateaux allaient lentement, j’ai aimé quand on a été dans la pelle du tracteur.
Avis Evan : c’était bien, sans plus.

Les polémiques

La construction de se barrage à fait polémique, rien qu’à sont voté qui a obtenu que deux tiers des voies, choses très rare en Chine. Il a vu s’opposer de nombreux scientifiques et le refus de participer de la banque mondiale doutant de la fiabilité du barrage. Pour ou contre, j’en sais rien, c’est mitigé voici de quoi vous forger un avis:

Arguments favorables :

  • lutte contre les crues régulière en aval pouvant atteindre +29 mètres causant chaque année de nombreux morts (crues automne 98 plusieurs milliers de morts)
  • fournitures d’énergie hydroélectrique équivalent à 25 réacteurs nucléaire
  • développement de la navigation en amont en s’affranchissant de l’obstacle qu’était les trois gorges et donc du coup de l’économie
  • transfert de l’équivalent du Rhône en quantité d’eau vers les plaines de la Chine du Nord souffrant de sécheresse endémique.
  • développement de la pêche dans le réservoir.
  • fierté nationale et propagande autour de la prouesse réalisée.

Arguments défavorables :

  • 1,8 millions de personnes ont été déplacées pas toujours dans de bonnes conditions, communisme aidant
  • 15 villes et 116 villages engloutis ainsi 1300 sites historiques et archéologiques
  • risque pour 75 millions de personnes en cas de rupture de barrage
  • rendement inférieur à se qui avait été annoncé 3% de la consommation nationale contre 10% de prévu.
  • en aval, réduction du transport sédimentaire entrainant un changement dans la faune et la flore, une érosion plus importante et un recul du delta
  • disparition du dauphin de Chine par l’altération de son habitat.

Nous sommes loin des spots paradisiaques, mais il n’en est pas moins intéressant. Le tourisme peut prendre plusieurs formes, naturel, culturel mais aussi industriel, surtout sur se site record et polémique. Il permet aux enfants comme aux parents d’avoir une réflexion, d’ordre technique et surtout de pouvoir jauger les conséquences et le prix à payer fonction du résultat. Ce raisonnement de cause à effet qui doit dicter notre réflexion écologique. Un instant de vie bétonné !

Un commentaire sur “Le barrage des trois gorges, affaire brumeuse.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :