Les temples d’Angkor, impressionnante et mitigée découverte de la civilisation Khmer.

Angkor Wat est un lieu si mythique que nous ne pouvons pas nous retenir d’y partir directement, à peine entré au Cambodge. Autant ce nom est connu et évocateur, autant nous sommes ignorant sur tout se qu’il représente, notamment la civilisation Khmer. Nous avons hâte de corriger cette lacune, en apprenant au travers leurs témoignages architecturaux que sont les temples d’Angkor.

Histoire

Quoi de mieux qu’un bon bouquin pour commencer à se familiariser avec la civilisation, et notamment son histoire. L’empire Khmer qui s’étend sur la péninsule du Sud-est Asiatique à été fondé au début du IX ème siècle, le premier empereur, après des aménagements hydrologiques admet Angkor comme capitale (je vous ferai grâce des noms des empereurs qui sont imprononçable, en voici quelques uns : Udayadityavarman, Tribhuvanadityavarman…). Elle restera capitale jusqu’au XVème siècle, avant son transfert à Phnom Penh (actuelle capitale du Cambodge). Angkor à connu de nombreux rois suprêmes (26), mais aussi des conflits, dont le plus important fut celui entre l’hindouisme et le bouddhisme, provocant, détruisant, modifiant et créant le paysage architectural que l’on retrouve aujourd’hui. Chaque roi a laissé son emprunte et c’est pas moins de 42 temples qu’on trouve aujourd’hui sur le site.

Empire Khmer à son apogée


Les monuments d’Angkor n’ont été à découvrir que par des européens, les Khmers n’ont jamais oublié leur existence, s’ils ont négligé la plupart des temples, Angkor Vat à toujours été occupé et vénéré. Plusieurs missions ont été entreprises mais c’est la France, de par son protectorat sur le Cambodge, qui, par l’intermédiaire de l’école Française de l’extrême Orient prendra en charge sa concervation. C’est d’ailleurs à Henri Mouhot que nous devons les premiers travaux, il est enterrée à Luang Prabang au Laos, nous ferons un article sur se naturaliste explorateur qui revient souvent sur notre route en Asie du Sud-est.

Une des premières photo des temples

Tout ceci s’est brusquement interrompu durant 20 ans et la période de tourmente des Kmers rouges (qui ont interdit et respecté le site) , avant d’être classé au patrimoine mondial de L’UNESCO en décembre 1992. Aujourd’hui c’est le comité de restauration des monuments d’Angkor qui s’en occupe et leurs redonnant vie par la participation de pays, nous avons pu le constater sur place avec des actions de notamment, la Chine, la France où encore la Corée.
Tout ceci n’a pas empêché le vol et le vandalisme, surtout début des années 90, afin d’alimenter un traffic de collectionneur (quel intérêt d’avoir chez soi un bout de temple ?). Un scandale à d’ailleurs éclaté en 1999 à la suite de la saisie d’un camion contenant 117 blocs de pierres issu d’un magnifique bas relief de 11m provenant d’un temple (c’est pour mettre au dessus de la cheminée !)


Voilà en gros une petite synthèse sur l’histoire des temples d’Angkor, nous sommes prêts à illustrer tout cela par la découverte de ses trésors.

Visiter les temples d’Angkor

Siem Reap

C’est la ville qui est collée au site, c’est la base de la visite, Angkor est le plus vaste site archéologique du monde, il attire plus de 5 millions de visiteurs par an, Siem Reap est donc presque exclusivement dédiée au tourisme et surtout à ses recettes. Ont trouve toutes les fantaisies touristiques imaginable, plus ou moins aboutis, à des prix plus que exagérés par rapport à la moyenne du pays. Le centre ville est mignon avec un beau bâtiment colonial et sa petite rivière, mais le reste ressemble plus à un centre commercial géant à ciel ouvert. Nous nous y sommes quand même rendu afin d’aller faire quelques courses dans un grand magasin, où nous avons eu le plaisir de trouver du fromage Français (qu’est-ce qu’il nous manque !!!).

Un peu de technique

La visite d’un site comme celui-ci se prépare. Tout d’abord il existe trois types de Angkor-pass permettant la visite:

  • 1 jour, 37$
  • 3 jours, 62$ utilisable sur une semaine
  • 7 jours, 72$ utilisable sur un mois
  • Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans

Les pass sont à acheter à Angkor entreprise (un bâtiment énorme et moderne avec plein de boutiques et restaurants, ont à retrouvé un peu de Chine là !) 5-17heure pour les pass courants le jour même et après 17heure pour ceux débutant le lendemain. Nous avons optés pour les 3 jours, nous nous sommes munit d’un plan, il nous reste plus qu’à répartir tout ça, nous partons en camping-car sur le parking d’Angkor Vat, que nous voulions faire en premier, pour y passer la nuit, à peine coupé le moteur qu’on se fait dégager, interdit de dormir sur le parking, nous finirons dans une station service à Siem Reap.

Plan des temples

Voici le plan des temples d’Angkor, on retrouve trois parties qui ont logiquement structurées nos trois jours de visite. La première avec les deux sites les plus importants qui sont Angkor Vat et Angkor Tom, la deuxième avec les temples situés autour du Baray (retenue d’eau) oriental et enfin la troisième avec le groupe des Roluos situé à 13 kilomètres à l’Est de Siem Reap. Cela nous a fait deux premières grosses journées avec notamment 8 temples visités le deuxième jour, nous ne les avons pas tous fait, nous nous sommes concentré sur les principaux en prenant notre temps, nous avons tout de même visité 17 temples. Trois jours sont, pour nous, le minimum pour effectuer la visite.

Angkor peut se visiter de plusieurs manières, on oublie à pied il y a trop de distance entre les temples, certains le fond à vélo bon courage à eux!!! sinon en tuk tuk moyennant 20$ la journée. Il se fait très bien en voiture et tout aussi bien en camping-car, chaque temple à son parking et la route est très bonne, donc, pour nous grand luxe, on visite avec la maison ! Toutes les routes donnant accès au site disposent de check point de contrôle, où il faut présenter le pass pour se faire composter le jour correspondant.

La route menant aux différents temples

Je crois avoir tout dit sur l’espect technique, ah oui, mesdames, épaules couvertes (Aurélie s’est faite engueulée !). J’arrête de parler place aux photos, par jours et par temple, avec petit commentaire quand même !

Les temples d’Angkor

Jour 1

Angkor Vat

Nous nous garons sur le parking devant Angkor Vat et nous dirigeons à pied vers le temple. C’est le temple le plus célèbre et le mieux concervé, sur le chemin on distingue son profil si atypique, appelé temple montagne (forme des tours), il fut construit au milieu du XIIème siècle. Il est entouré d’une douve (190 m de large quand-même !)et abritait une immense ville. Le temple est une pyramide à trois degrés surplombé de cinq tours. il offre plein de détails, de magnifiques bas-reliefs et est très bien conservé, seul problème les enfants de moins de 12 ans ne peuvent pas accéder en haut, alors que des personnes âgées le fonds, dommage pour eux. Allez, photos:

Plan Angkor Vat

Angkor Tom

C’est la plus grande cité Khmer créée fin du XIIème siècle, c’est un carré de 3km de côté pour environ 900ha, elle est entourée d’un mur d’enceinte percé par quatre portes à chaque point cardinaux. À l’intérieur nous avons visités deux temples, le Bayon et le Baphuon et nous sommes promené sur la terrasse des éléphants. Le site est vraiment sympa, malgré que se fut une cité immense, elle a été rendue à la nature, c’est un plaisir de s’y perdre. Bon à la fin on avait mal aux pattes on a pris un tuk tuk !

Porte Sud

Le Bayon

Situé dans Angkor Tom, c’est une construction religieuse parmi les plus énigmatiques et des plus puissantes du monde, initialement vouée au Bouddhisme. Il est constitué de 37 tours, toutes ayant quatre grosses têtes de Bouddhas sculptées autour. Nous l’avons trouvé impressionnant et intriguant, partout où nous nous trouvions plusieurs bouddhas nous observaient de leur regard serein et énigmatique.

Le Baphuon

Également situé dans Angkor Tom, il a été construit au milieu du XIème siècle. Il est également impressionnant, précédé par une grande allée suspendue sur des centaines de colonnes. Malheureusement son accès est interdit aux enfants de moins de 12 ans, se qui a eu le mérite de m’enrager lorsque, devant nous, un couple d’octogénaire plus très élancé entamait l’ascension sans personne pour les aider, et pourtant, il y en a des gens payé à pas grand chose ! Photos quand même!

La terrasse des éléphants

Datant de la fin du XIIème siècle, c’est une longue terrasse de 300m de long située au cœur d’Angkor Tom. Elle a retenue notre attention au vue du nombre de sculptures, notamment d’éléphants (d’où son nom)se trouvant sur tout son long. Un puzzle exceptionnel de blocs de pierres sculptés.

C’est la fin de la visite d’Angkor Tom, nous retournons à la porte Sud où nous avions laissé le camping-car. Nous mangeons au pied d’un temple, tranquille sur une natte, rendant du plus bel effet.

Bakheng

Dernière visite de la journée (on est rincé !) le temple de Phnom Bakheng. Il a une importance capitale car il fut le premier construit lors du déplacement de la capitale des Roluos à Angkor fin du IXème siècle. C’est une pyramide de terrasses carrées entourées de tours sanctuaires. Il est placé en haut d’une colline, offrant un point de vue magique sur Angkor et Siem Reap. Il est actuellement en rénovation et peu fréquenté, cela nous a permis de faire une belle balade digestive.

Je suis malheureusement pas l’auteur de cette photo !
Celles-ci oui

Fin du jour 1, ce fut impressionnant, nous avons découvert un autre type d’architecture avec différents styles, mais nous avons visités les plus célèbres et fréquentés, donc organisés pour le tourisme, rendant parfois à un effet Disneyland. Marre aussi des groupes organisés qui s’entassent et gâchent le visuel, leur volume devrait être limité. Le charme à tout de même opéré, même si, à la fin, les enfants étaient cuits. Nous retournons à notre station service pour la nuit. Demain nous attaquons une partie plus reculée, moins fréquentée, plus sauvage, pour un marathon de 8 temples à visiter. Bonne nuit !

Jour 2

C’est reparti après un bonne nuit, un peu bruyante mais à la fraîche, il a plu cette nuit. Nous prenons la route des temples, nous arrivons par le Nord et attaquons notre premier temple.

Preah Khan

C’était un temple et également une université Bouddhiste qui comptait plus de 1000 professeurs dans une ville considérable, créé fin XIIème début XIIIème siècle. Il s’étend sur 56 ha et est ceint par une douve. Nous nous sommes régalés à déambuler dans les ruines du temple, la bibliothèque et la salle de danse magnifique, mais aussi à l’extérieur dans la forêt qui a repris ses droits rendant du plus belle effet, le bois dominant la pierre. Un arbre, tout particulièrement, nous a marqué, un fromager immense ayant ses racines recouvrant entièrement un mur d’anceinte, on en reste sans voix. Un gros coup de cœur, c’est pas le plus réputé, celui en meilleur état, mais il y avait quasiment personne et nous avons pu déambuler librement au travers les ruines, la forêt et se surprendre par nous même. Si ils sont tous comme ça aujourd’hui, on va se régaler .

Nous avons tellement aimé ce temple que nous avons acheté un petit souvenir issu de celui-ci, qui nous rappellera ces moments inoubliables. Nous avons achetés deux toiles à un artisan qui reprennent le relief au fusain des sculptures et fresques des temples, sur des parchemins. Nous avons trouvé cela original et avons hâte de les voir encadrés à la maison.

Neak pean

C’est un petit monument inhabituel construit fin du XIIème siècle, c’est une disposition cruciforme de bassin entourant une tour sanctuaire. Il est placé au milieu du Baray orientale (retenue d’eau) c’est donc une île, qu’on rejoint par un petit pont, au milieu des nénuphars en fleurs. Nous l’avons sélectionné pour son originalité, il y a peu à voir, si se n’est un cadre différent.

Ta Som

C’est un petit temple charmant à demi ruiné avec ses tours à visages, construit fin du XIIème siècle, il est isolé des autres temples. Petite visite sympa comme le premier temple, mais à moindre mesure ! C’est qu’on commence à être blasé ! Allez on se reprend !

Le Mebon Oriental

C’est un grand temple pyramide érigé au Xème siècle.De forme carré, Il dispose de trois terrasses gardées à chaque angle par une statue d’éléphant. Ses accès, gardés par des statues de lion, sont de chaque côté, par un escalier menant au sommet, où on retrouve cinq grandes tours sanctuaire. Nous n’avons pas retrouvé le côté nature sur celui-ci, mais avons passé un agréable moment à déambuler entre les statues sur les différentes terrasses.

Ta Prohm

Au même titre que le premier, ce temple construit fin XIIème début XIIIème siècle, a été pour nous un coup de cœur, pour les mêmes raisons. On se serait cru dans un remake d’Indiana Johns, des blocs de pierres, des parties concervées d’autres beaucoup moins, plein de fromagers laissant aller leurs racines tel des pieuvres devenant le support du bâtiment , au détour de tout cela on trouve des sculptures impressionnantes de détails, comme de vrais aventuriers. Belle inspiration de l’école Française de l’extrême Orient d’avoir voulu laisser ce temple dans un état naturel à l’image de se qu’ils étaient à leur découverte. Du coup plein de photos de racines !!!

Voici pour le deuxième jour. Nous avons visité deux temples de plus, Ta Keo et Banteay Srei, sans être moins intéressants, ils n’offrent pas de particularités différentes de ceux que je vous ai déjà proposé. Nous sommes ravis de cette journée, les temples étaient magnifiques, comme ceux de hier, mais différemment, plus sauvage, moins bondés, avec ces fromagers impressionnants, pas d’effet Disney, une liberté d’exploration agréable et des découvertes à chaque détour. C’était vraiment super sympa !

Comme hier on est rincé, on reprend notre camping-car direction le groupe de temple des Roluos, à 13 kilomètres à l’est de la ville, c’était l’emplacement de la capitale avant qu’elle ne soit déplacée à Angkor, nous verrons donc des constructions plus anciennes. Nous nous installons dans un vergé tranquille pour passer la nuit. A demain !

Jour 3

Se matin nous avons un peu de mal à nous lancer, de plus il ne fait pas très beau, je crois qu’on fait une Indigestion de temple Khmer. On comprend mieux pourquoi les Angkor pass de 3 jours sont utilisables sur une semaine, cela permet de faire une pause parce que c’est vrai, ça fait beaucoup de temples quand même ! Aujourd’hui petite journée au Roluos, seulement 3 temples à voir, allez on se motive c’est parti.

Plan des Roluos

Bakong

Construit fin du IXème siècle, c’est le premier temple montagne important, c’est une pyramide à cinq niveaux dominé par une grande tour sanctuaire, à ses pieds, l’encerclant, on retrouve 8 grosses tours de briques. Nous faisons le tour et montons à son sommet, on sent les mollets et les cuisses, ça commence à tirer !

Preah Kô

C’est un élégant temple en briques, construit en 880, composé de six tours groupées sur une seule terrasse. On retrouve quelques restes intéressants de décors sur enduit de chaux, en parlant de ça, ils étaient chauds les artisans, la sculpture sur enduit de cette qualité et avec ces reliefs et ces détails ! J’ai déjà dû mal à boucher un trou correctement ! Ce temple est petit mais sympa.

Lolei

Dernière visite de nos trois jours sur le site d’Angkor, Lolei est un temple datant de la fin du IXème siècle, qui, difficile à croire une fois sur place, était situé sur une île artificiel, sur un Baray de 1800 par 800m (sacrée fuite, il y a plus rien !). Il est du même type que le précédent offrant moins de détails.

Voilà, j’espère vous avoir fait voyager au travers ce site immense. Un article je l’espère à la hauteur du plus vaste site historique du monde. J’en suis maintenant à la conclusion, il va donc falloir donner sont avis. J’ai indiqué « mitigé » dans le titre, se n’est pas d’un point de vue forme, les sites sont remarquables, bien préservés et sécurisés, un travail raisonné grâce à L’UNESCO est en cours, et on en a vraiment pris plein les yeux même si, à la fin on en avait un peu marre. Le problème c’est qu’on en à pas pris plein la tête et cela renvoie à un problème de fond, nous n’avons pas ressenti l’âme du site, rien n’est fait sur place pour nous faire vivre cette grande civilisation, il y a le musée certes, mais au vue de la démesure du bâtiment de la billetterie, il me semble qu’ils pourraient investir pour faire vivre les sites, surtout que c’est pas la place qui manque. Angkor à vu une baisse de fréquentation prévisionnelle sur l’année 2019, en septembre, de près de 15%, se qui illustre mes propos, les temples d’Angkor vont devoir, tout en conservant la forme, investir sur le fond, pour que le prix d’un billet rentabilise aussi bien notre regard que notre esprit.

C’est indéniable, nous avons passé un instant de vie fantastique, hors du temps, notre deuxième jour fut le meilleur, sans rien enlever à la beauté et la grandeur des sites d’Angkor Vat et Angkor Tom, le lien nature et construction humaine, grâce aux gigantesques fromagers et leurs racines nous aura marqué, mais aussi les détails de sculptures, la profondeur des bas reliefs, ce foisonnement de détails, renvoyant à une grande civilisation, au même titre que les plus célèbres: les Khmers.

Nous y étions pour Halloween, déguisement naturel ! On a pas eu de bonbons !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :