Pourquoi le camping-car est interdit en Thaïlande ?

Cela nous a causé beaucoup de stress lors de notre passage de la frontière Thaïlandaise en effet, depuis juin 2016 pour pouvoir conduire un véhicule étranger en Thaïlande il faut nécessairement passer par une agence afin d’obtenir un permis spécial, quant aux camping-cars, ceux-ci sont carrément interdits de circuler dans le pays. Nous sommes tout de même parvenu à entrer en Thaïlande mais cette interdiction nous a interpellé, nous avons voulu en savoir un peu plus.

La Thaïlande point de passage obligé.

Pour pouvoir visiter l’Asie du Sud-Est en camping-car il est nécessaire de passer par la Thaïlande. Qu’on arrive de l’Inde ou de la Chine, il se trouve sur un carrefour stratégique au milieu de tous ces pays. Il serait pourtant possible d’éviter la Thaïlande en passant directement du Laos au Myanmar ou inversement, mais les frontières entre les deux pays sont fermées et il est donc impossible de la franchir légalement. Il serait encore possible de passer par la Chine pour contourner la Thaïlande mais, pour être passer en Chine avec mon camping-car, les démarches et surtout les prix, font que c’est une solution très peu viable.
Mais la question et surtout pourquoi se priver d’un pays comme la Thaïlande juste parce que nous voulons le visiter en camping-car ? J’avoue que j’ai du mal à comprendre pourquoi, au même titre que de la drogue ou des armes, le camping-car serait interdit d’entrer dans le pays. C’est ce que j’ai cherché à comprendre.

Les infos

Il est très difficile de trouver des informations concernant cette loi sur Internet. La seule chose qui en ressort et que, effectivement, les camping-car sont interdits et que ce serait à cause des camping-caristes Chinois. Après notre entrée en Thaïlande nous avons eu la chance de rencontrer un Suisse, installé en Thaïlande et marié avec une Thaïlandaise, il est propriétaire d’un van en Suisse. Il l’utilise durant les beaux jours en Europe et revient en Thaïlande pendant l’hiver. Il est, du coup, naturellement au courant de tout ce qui touche de près ou de loin au camping-car. Nous avons passé une journée ensemble et je ne me suis pas fait prier pour en savoir un peu plus.

Un problème Chinois

Nous n’avons aucun ressenti envers nos amis Chinois, bien au contraire, nous avons passé un mois en Chine et nous avons été parfaitement accueilli et passé de très bons moments en leur compagnie. Nous avons quand même pu remarquer que le chinois était franchement sans gêne, dans la vie de tous les jours, et surtout dans son rapport avec les déchets. En Chine, partout où vous allez, vous trouverez toujours des gens pour nettoyer, dans les parcs, dans la rue, sur l’autoroute, ce qui rend le pays très propre mais cause quelques problèmes de comportement. Nous l’avons constaté, comme après un repas, les Chinois ont tendance à ne pas laisser place nette, bien au contraire, il y en a partout, sur et sous la table, ce genre de comportement est inapproprié avec la mentalité camping-cariste.
Ensuite nous nous sommes rendus compte que le chinois voyage mal, j’ai déjà pu m’en rendre compte en Afrique, et cela se confirme en Asie du Sud-Est où ils sont présents en force. Le problème est qu’ils ne savent ou ne veulent pas vivre local, en règle générale ils voyagent dans un hôtel Chinois, mangent Chinois et achètent Chinois, ce qui les rend pas très populaires auprès des populations hôtes, les considérant un peu (voir beaucoup pour certains) comme des envahisseurs.
Enfin, quand le chinois voyage, il ne laisse rien au hasard, peu importe le prix, tout est calé, minuté et organisé à la perfection, ils sont la plupart du temps groupés, dans des groupes plus ou moins conséquents, on en à tous vu a Paris, ce qui est légèrement oppressant lorsqu’on se trouve à proximité.
Toute cette partie est notre constat personnel, resultant de notre expérience en Chine et dans les pays de l’Asie du Sud-Est.

Maintenant vous prenez ce tableau et vous y rajouter le camping-car. Le camping-car en Chine est un accessoire de prestige, réservé à une population aisée. Nous en avons très peu vu en Chine, nous avons bivouaquer à Pékin sur un terrain à proximité de showrooms et avons partagé notre espace avec des gens ayant loué un camping-car juste pour pouvoir vivre dedans le temps d’un instant sans même à avoir à le déplacer. Lorsqu’ils quittent leur pays pour voyager en camping-car, ils s’accompagnent d’agences qui organisent la totalité de leur périple, on se retrouve alors avec des convois de camping-cars, généralement presque identiques, pouvant aller jusqu’à 30 véhicules. C’est ces convois qui ont posés problème en Thaïlande.

Pour la suite je vais m’appuyer sur les échanges que j’ai eus avec le couple rencontré en Thaïlande. Ces derniers d’ailleurs ne sont pas tendres, étant également touchés par cette interdiction.


« une fois, il y a environ 4 ou 5 ans, un camping-car Chinois à renversé un enfant, il ne s’est même pas arrêté, l’enfant est décédé »

je n’ai bien sûr pas la possibilité de vérifier cette information mais elle paraît fiable et surtout violente.


« Ils se garent n’importe où et n’importe comment et repartent en laissant des cadeaux dès plus déplaisant »


Les convois posaient un problème de sécurité, d’expérience maintenant, je peux dire que la circulation en Thaïlande n’est pas facile, même si ce n’est pas le pire que nous ayons croisé, surtout que la circulation se fait à gauche, déjà, avec un seul camping-car, ce n’est pas facile de conduire sur les routes secondaires, alors avec 30!
À cela se rajoute le problème de comportement vis-à-vis des déchets, mais aussi un problème économique, voyant cet afflux touristique n’apporter que peu de retours à la population locale comme à l’état.

En réaction à cela, le premier ministre Thaïlandais, Prayuth Chan-o-cha, à décidé carrément d’interdire tous les camping-cars étrangers dans son pays (on sent bien la patte de l’ancien chef des armées qu’il était) courant l’année 2016. C’est compréhensif d’un côté, mais il aurait pu être un peu plus sélectif, interdisant simplement les convois. Mais on se rend bien compte que dans cette interdiction il faut bien diferencier l’esprit de la lettre puisque nous sommes parvenus à entrer. (voir article)

Adopter un bon comportement

Cela devient indispensable, le nombre de camping-car sur les routes ne fait qu’augmenter, que se soit en France ou ailleurs, si nous voulons que les communes investissent pour nous, pour notre accueil ou encore que les gens nous voient d’un bon œil, il est indispensable que cela passe par nous et par notre bon comportement. Le cas de la Thaïlande est flagrant et résulte d’un mauvais emploi de l’engin. Je ne vais pas rappeler toutes les règles qui en découlent, c’est généralement du savoir vivre et de la bonne conscience, mais elles sont indispensables afin d’optimiser le moment et donner une bonne image pour les suivants et l’avenir du camping-carisme.

Partage d’un repas avec un camping-cariste Chinois en Chine

Petite réflexion comme ça: ce n’est pas toujours facile de connaître et maîtriser toutes ces règles de comportement, mais aussi le matériel qui évolue sans cesse tout comme la loi.
Ne serait-il pas le moment de mettre en place un permis ou encore un stage obligatoire afin d’être sûr que tous les usagers de camping-cars maîtrisent son principe technique et éthique ?
Qu’en pensez-vous ?

4 commentaires sur “Pourquoi le camping-car est interdit en Thaïlande ?

  1. 👍, bravo d’aller au fond des choses, en plus de la relation du « Voyage ».
    « Voici donc une autre manière de poser la même question des voyages. Suffit-il qu’un homme bien élevé ne connaisse que ses compatriotes, ou s’il lui importe de connaître les hommes en général ? » (Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation

    J'aime

  2. Ce n’est pas un permis sui changerait les choses , il suffit de voir ce qui se passe avec le permis de conduire : que dire de ces personnes qui ne respectent pas la signalisation , les vitesses, des chauffeurs PL qui regardent des films sur autoroute, pissent dans une bouteille qu’ils jettent par leur fenêtre , bloquent la 2 eme file sur 2km etc etc , seules des sanctions exemplaires peuvent limiter ces comportements de goujats (malheureusement statistiquement il y aura toujours 10% de cons )

    J'aime

    • Effectivement, peut-être cela rendrait l’accès au camping-car plus compliqué et toucherait que les motivés en esprit et en technique, complètement d’accord pour le pourcentage d’idiot, variable non ajustable !

      J'aime

Répondre à Jef Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :