Passage de frontière et visa Laos, la fin du groupe et du guide, à nous la liberté !!!

La Chine se termine et nous permet d’accéder à tous ces magnifiques pays d’Asie du Sud-est. Le Laos est le premier que nous traverserons et nous sommes impatient d’en découvrir les richesses et la culture, cette frontière marque également la séparation du groupe et la fin du voyage guidé, le retour à la liberté et à l’indépendance que nous cherissons tant. Mais avant cela, comme pour chaque entrée dans un pays, il faut pouvoir obtenir un visa et franchir sa frontière.

Dernière soirée Chinoise groupée à Mohan

La fin de la traversée de la Chine était périlleuse d’un point de vue groupe, certains sont partis seuls de leur côté, difficulté d’écoute et de tolérance envers les guides, problèmes mécaniques… La vie de groupe de manière générale aura été une déception voir même une frustration. n’empêche qu’il faille bien finir les choses et nous avons donc décidés de rester sur une bonne note en se retrouvant tous la veille du passage au Laos afin de marquer le coup. Au préalable, nous avions effectué un tirage au sort, un tirage enfant et un adulte, où chacun tirait le nom d’une autre personne du groupe afin, le jour j, lui offrir un petit cadeau ayant une connotation ironique et de circonstance. Ce fut super sympa, tout le monde ayant joué le jeux, une bonne manière de communier, autour d’un bon apero dînatoire à lequel chacun a participé, liquide et solide, pour conclure ce mois unique en terre de Chine.

Steph tu fais quoi sur la photo des enfants ?
J’ai eu une pipe à tabac en bambou ! La classe !

Même si la vie groupe fut compliquée, chacune des familles fut une rencontre memorable, tout comme les guides, surtout Xia, notre passage en Chine sera toujours associé à vous, au plaisir de vous retrouver sur les routes amis voyageurs.

Merci Xia

Côté Chine

L’avantage d’avoir un guide est, que nous n’avons rien à nous soucier, les consignes furent claires et fluides, nous nous sommes donc garés, tôt, en zone de dédouanement pour les véhicules, afin de mener au mieux cette affaire. À 8H00, à l’ouverture, nous nous sommes tous présentés au contrôle des passeports, un douanier zélé à essayé de nous mettre en colonne, les 15 adultes et 16 enfants, c’est mal connaitre les Français, cela nous a fait bien rire, au grand damne du douanier qui ne decolerera pas, c’est la toute la différence culturelle contrairement aux Chinois, nous sommes des sales gosses indisciplinés ! Cela prendra 5 minutes par personne, les conducteurs passent en priorité et partent aux véhicules pour le dédouanement, ça ne durera pas plus longtemps, nous passons sur un pont, même pas besoin de descendre du véhicule nous rendons plaque et permis temporaire, aucun contrôle n’est effectué. Petite séquence émotion au moment de dire adieu à notre guide Xia, nous avons noué une relation particulière avec lui, les enfants l’adore, nous avons beaucoup appris mutuellement durant ce mois, à bientôt, je l’espère, en France mon ami pour te rendre l’appareil.

Le passage des frontières, que se soit pour entrer ou sortir de la Chine, facilité par les guides, n’aura posé aucune difficulté, pas de surprises, tout est clair, cohérent et structuré afin que cela se passe vite et bien. Voyons se que cela donne côté Laos.

Côté Laos, à Boten

Après un peu plus d’un kilomètre, nous nous présentons au poste frontière Laotien. Tout le monde descend objectif, visa et tampon d’entrée. Nous entrons, passons un portique de sécurité et nous nous présentons à un premier bureau, première petite taxe touristique d’un dollar par personne histoire de bien souhaiter la bienvenue, tu n’a même pas encore le visa que tu raque déjà ! (certains l’on esquivé en donnant un billet de 100$ et exigent la monaie en $).

Ensuite, il faut obtenir les visas, cela se fait sur 3 guichets, le premier, on récupère un dossier à remplir auquel il faut joindre une photo, qu’on rend à ce même guichet avec le passeport, on nous donne ensuite un bordereaux numéroté d’entrée et de sortie à remplir. Une fois cela fait il faut se présenter au deuxième guichet qui lui est en charge du contrôle des documents remis et du paiement des visas, il faut patienter devant jusqu’à se qu’on nous appelle pour payer. Le visa coûte 30$ par personnes (pas de prix enfants) payable en dollars (billets récents). Une fois cela fait il faut attendre devant le 3ème guichet qu’on nous appelle pour nous remettre les passeports agrémentés du visa Laotien. Le tout aura pris une petite heure.

Visa Laos: 30$, 30 jours, entrée unique, extension possible pour 2$ par jours, si dépassement amende de 10$ par jours hors visa.

Importation véhicule: 50 000 Kip ~6$, 30 jours, possibilité de prolonger (je connais pas le tarif)

La suite se fait comme à toutes les frontières, nous nous présentons au contrôle passeports pour que les visas soient tamponnés, nous déclarons également que nous voulons faire entrer notre camping-car, contrôle de la carte grise, on nous remet un papier tamponné « vehicle’s permission », qu’il faut, après avoir laisser femme et enfant en zone d’attente, présenter au guichet exterieur afin de s’acquitter des 50 000 Kips (~6$) de taxe d’importation temporaire de véhicule. En échange on nous remet un ticket munit d’un QR code permettant l’ouverture de la barrière direction la liberté. Aucun contrôle intérieur du véhicule, tout le monde embarque direction le Laos. Cela aura duré 30 minutes.

Boten

À la sortie de la ville, après avoir acheté notre puce de téléphone et retiré de l’argent nous nous présentons à un ultime contrôle, le Boten customers check point, d’ailleurs les 5 kilomètres entre la ville et le contrôle nous ont fait un peu peur on se serait cru de nouveau en Mongolie, heureusement après ça va beaucoup mieux, ouf ! C’est un contrôle plus poussé des véhicules ainsi que des marchandises transportées, nous présentons notre carnet de passage de douane, pas obligatoire, mais qui facilite la démarche et n’entraîne aucun frais supplémentaires, un tampon plus tard, sans autre contrôle, nous revoici définitivement sur la route. Ça à duré 20 minutes.

Tout va bien, un visa et une frontière de plus traversée sans difficultés, nous reprenons nos habitudes d’autonomie et de liberté d’avant la Chine, pour nous la priorité, le garage Ford de Luang Prabang, car ça tremble un peu trop dans le camping-car avec de curieux bruits métalliques, il est temps de s’en occuper sérieusement afin de profiter au max de nos instants de vie au Laos.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :